Origine

Histoire (origine) de la race Highland

Info Source : Australian Cattle Highland Society et Cruachan Highland Cattle

 

L’origine des Highland est connue pour avoir séjourné dans le robuste paysage écossais depuis le VIe siècle. Encore aujourd’hui, le débat existe encore à savoir si ils étaient originaires de l'Écosse ou arrivés avec les Vikings quand ils ont envahi la Grande-Bretagne .

 

Les origines de l'ancienne race de bovins Highland sont donc l'objet de spéculations (quoique la spéculation nous instruit toujours) . La théorie exposée par M. Michael Fennell gagne la faveur parmi les éleveurs de bovins Highland .


Michael croit que les bovins Highland sont le résultat du croisement des deux races asiatiques antiques, le « Bos Longifrons » et le « Bos Primigenius ».


Les Longifrons leur donnant les longues cornes et la Primigenius leur donnant leur regard particulier.  Les deux races ont migré de l'Extrême-Orient et de la Mongolie vers la région de la Mer Noire .

 

La migration de cet élevage s’est fait lentement à l'ouest et au nord des côtes de la Baltique, il y a environ 6000 ans. De là, l'émigration vers les Hautes terres et les îles écossaises se fit en nombre moins important. Michael estime qu'il est possible que le Scando-Celt soit un descendant de la race des Hautes Terres d' Écosse, dans un souci de conserver le contrôle de l’identité de leur troupeau.


Qu’elle que soit la source et la cause de la migration, il ne fait aucun doute que  l’élevage des bovins Highland a joué un rôle important dans le développement et la culture des Hautes terres d'Écosse.

 

Les bovins Highland ont assuré aux générations  des ‘Crofters’ une source de viande et de lait, ces petits agriculteurs du haut pays ayant vécu principalement de la pêche et de l'agriculture. Les cheveux trop a été utile dans le processus de filage. Les veaux étaient achetés et vendus à des foires annuelles ou à des ventes de bétail.

 

La plus célèbre des foires a eu lieu à Stirling , en Écosse. Les bovins en provenance des îles ont été transportés par bateau, broutant le long de l'ancienne route puis étaient conduits à Stirling.  Souvent, après la foire, ceux qui n’étaient pas vendus, étaient conduits vers le Sud sur les routes qui conduisent en Angleterre pour la revente.

 

Dans ces rendez-vous amicaux ou foires de Stirling, la plupart des bovins Highland étaient de couleur noire. Les bovins des montagnes, principalement issus des îles ont été appelés Kyloes. Ils étaient normalement plus petits, très rustiques, mais lents à se développer.  Il n'est donc pas surprenant qu'ils aient été remplacés par des animaux plus grands, rouges originaires de la partie centrale du pays. (Les pratiques d'élevage modernes ont pratiquement éliminé toute variation génétique associée à la couleur).

 

En 1884, lorsque la Société Écossaise d’éleveurs de bovins Highland a été fondée,  la plupart des animaux inscrits dans les livres généalogiques  étaient noir . Le premier livre généalogique ne contenait que des taureaux (561), le second 866 vaches de race et 63 taureaux et le troisième un registre  de reconnaissance (awards) à l’élevage Highland dans les salons des Hautes terres et des îles de la Société agricole de 1822 à 1884.

 

Au fil des années, d’autres sociétés ont également été formées au Canada , aux Etats-Unis, en Suède , au Danemark , en Allemagne , en Australie et en  Nouvelle-Zélande .

 

Au Canada, les premières archives d’une race pure sont celles de la race Highland et remontent à 1884.   À cette époque, les éleveurs américains de l’Ouest ont pris conscience des qualités naturelles de cette race et l’ont importée pour améliorer les caractéristiques de leurs troupeaux.  De cette façon, les Highland ont puissamment contribué au succès de l’industrie américaine de l’élevage bovin.

 

La Société canadienne des éleveurs de bovins Highland fut officiellement reconnue comme société d’éleveurs de bétail en 1964.  Tous les bovins Highland inscrits dans le livre généalogique doivent être pur-sang. 

 

L’Association québécoise des éleveurs de bovins Highland, quant à elle, fut fondée en 1996 et possédait sa propre ‘station d’épreuve’ pour l’amélioration de la génétique des bovins Highland au Québec.

 

AQEBH, 2014